L’or blanc des sous-sols de l’Adour

L’or blanc des sous-sols de l’Adour a une histoire intimement liée à la culture culinaire basque.

Indispensable à la préparation du jambon de Bayonne, ce merveilleux produit avait une valeur telle au Moyen Age qu’il était soumis à l’impôt.

Exhausteur de goûts ou élément indispensable à la conservation artisanale, le sel reste incontournable !

Un gisement très ancien

Il y a quelques 200 millions d’années le bassin de l’Adour était entièrement recouvert par les mers.

Enfoui dans les profondeurs de ce bassin depuis des millions d'années, le sel provient donc des dépôts de sel laissés par le retrait de ces mers anciennes.

Préservé de toute pollution, il est naturellement blanc et sain, conservant ainsi toute sa saveur.

On exploite le sel fossile ou sel gemme dans cette région depuis près de 3500 ans.

Les nappes phréatiques véhiculent ce sel jusqu'à la surface du sol où on trouve des sources salées. Ce gisement salin a une épaisseur de 500 et 1500 mètres.

La veine est située à des profondeurs de 6000 à 8000 mètres.
Les phénomènes sismiques et géologiques ont provoqué des remontées de cette veine vers la surface.
Ces écailles permettent d’exploiter le sel gemme à des profondeurs accessibles de 100 à 300 mètres.

Depuis les temps préhistoriques, le sel est très recherché par les hommes. Il était utilisé autant par les Grecs, les Romains, les Hébreux que les Chrétiens pour la conservation.

Salies de Béarn :  une ville éponyme

Salies de Béarn tire son nom de ce gisement. Pendant longtemps, au centre de la ville, place du Bayaà, les jours de "tirage d'eau", on venait puiser l'eau dans la fontaine salée.

La "Jurade du Sel" organise chaque année la Fête du Sel, qui a lieu tous les ans le 2ème week-end de septembre : « La Heste de la Saü ».

Pas de jambon sans sel !

L’histoire du sel de l’Adour est intimement liée à celle du jambon de Bayonne : pour pouvoir bénéficier de cette IGP, le jambon doit être salé uniquement par ce sel.

La légende veut qu’un sanglier blessé par Gaston Phoebus au cours d’une battue soit tombé dans les eaux d’une source de Salies et ait été retrouvé quelques mois plus tard en parfait état de conservation.

Le jambon de Bayonne venait de naître !
La zone exclusive de salaison, le Bassin de l’Adour, est délimitée au Nord et à l’Est par le fleuve Adour, au sud par les Pyrénées et à l’Ouest par les Pyrénées Atlantiques.
Visite de l’Atelier, du Saloir et Séchoir à Jambons
Musée du Sel
 
à propos/crédits   cocin'art   plan du site   contact